Les spectacles de jean-Luc Lemoine

SPECTACLES

1994 Joue 10 mois au Movies sous la direction de Franck Dubosc
1993/1995

En attendant la bombe…, spectacle de "Les Fourmis Rouges", duo de café-théâtre joué à Paris, Strasbourg, Nancy, Marseille, Lyon, Genève

1995 Il fait partie de "La bande du Folie’s Pigall" à Paris, avec Gilles Gangloff, Christophe Alévêque et Pierre Aucaigne.
1995/1997 "Mon co-locataire est une merde" au Point Virgule
1996 Elu Miss France 1996 ( 1 )
1995/2003 "Les grillades du souvenir" en duo avec Vincent Aze (personnage joué : Hugo). qui deviendra en 2006 "Amour et Chipolatas"
1999/2001 "Prolongations", one man show
1999/2001 Écriture de sketchs pour Sandrine Senes, Michel Vivacqua. Chanson pour Pascal Assy.
2001 "Les célibataires", quadruple one man show
2001

Auteur du One Man Show de Jean-Rachid « Le cul entre deux chaises » à La Main d’Or

2000 Prix du public du 4ème festival de café-théâtre de Rocquencourt
2000 Sélectionné pour le festival Juste Pour Rire de Montréal
2001/2004 "Jean-Luc Lemoine est inquiétant" one man show 
2001 Prix d'interprétation au 5ème festival de Jouy Le Moutier
2002 Festival 'Performance d'Acteur'
2002 Deux ans de l'Escalier du Rire (les)
2003 Co-écriture du spectacle de Sandrine Sénès : "Fuckin Love"
2003 Co-écriture du spectacle de Jean-Rachid
2005 Écriture de "Le Sens du Ludique" joué au Splendid à partir du 21 septembre
2006 "Jean-Luc Lemoine au naturel" one man show

 

 


 


MON COLOCATAIRE EST UNE MERDE



 
JEAN-LUC LEMOINE EST INQUIETANT
mise en Scène : Chantal Lauby et Marie-Pascale Osterrieth
lumière : Frédéric de Rougemont

Régie : Gérome

Description : C’est sûr, « Jean-Luc Lemoine est inquiétant ». Comme un funambule sur le fil de l’humour noir, il oscille entre cynisme et dérision, scrute notre réalité avec une froideur et une justesse époustouflante, passe en revue la bêtise et la méchanceté ordinaire jusqu’à rendre ses personnages odieusement sympathiques. Inquiétant, vachard ? Oui, mais terriblement humain. Ses portraits sont autant de moments volés de notre vie quotidienne.

Jean-Luc a joué "Jean-Luc Lemoine est inquiétant" dans 4 salles parisienne :

 
Blancs Manteaux
du 4/07 au 13/11/2001
Main d'Or
du 15/01 au 18/05/2002
Comédie Caumartin
 du 18/09 au 29/03/03
Bataclan
du 27 au 31/01/2004

 

Quelques photos du spectacle :

 

Qu'est-ce qui nous fait toujours défaut ?? Qu'est-ce qu'il vous manque toujours à la maison ?? Des pneus ! Une idée cadeau pour la fête des pères...

 

Allo Sophie? Je t'appelle pour l'anniv' de Stéphanie....

LA cassette du sketch "Le surveillant" (co-écrit avec Sébastien Sort)

Mais bien sûr, il faut voir Jean-Luc sur scène pour comprendre les photos et savoir de quoi nous parlons !

 

Pub du spectacle (pour la comédie Caumartin):
Pub 1

Pub 2
Pub 3
Pub 4

Les Conseils de Jean-Luc :

Trop souvent, les gens viennent au spectacle le ventre vide. C’est dangereux ! Il faut toujours grignoter avant de venir voir un spectacle, de préférence un pain aux raisins, qui est sans aucun doute l’aliment qui se marie le mieux avec les sketchs de Jean-Luc Lemoine.

Vous pouvez également manger une barre chocolatée, mais c’est moins bien.

Si vous êtes en terminale et que vous venez voir trois fois le spectacle, il y a de grandes chances pour que vous ayez votre bac à la fin de l’année.

 Comment s'habiller pour venir au spectacle ?

On ne sait jamais comment s’habiller pour aller au spectacle. Voici les tendances de la saison

Pour les hommes : une basket à un pied, un mocassin à l’autre, chaussettes de tennis avec petites raquettes brodées, pantalon à carreaux, bretelles fantaisie au choix, chemise à jabot, veste en jean et écharpe en soie blanche.

Pour les femmes : bottines indiennes, jupe plissée ou jupe culotte, collant en laine couleur brique bien serré à la taille pour laisser une marque rouge sur le bas du ventre, chemisier en lycra, gilet mohair ou gilet en laine tricoté main, tricoté cœur et K-Way.

Pour les chiens : il faut juste bien coiffer les poils.

 Pour bien apprécier ce spectacle, vous devez être muni au minimum d’un cerveau, avoir le niveau 4ème et trouver un quelconque intérêt au mauvais esprit.



LE SENS DU LUDIQUE,

une comédie pornographique et familiale

Mise en scène par Agnès BOURY. Avec A. BLANCHETEAU; J-N. BROUTE; T. HECKENDORN; T. HOCKING; J-L . LEMOINE; F.LEPINE.

Description : Bien que très amoureux l’un de l’autre, Jean et Cécile éprouvent depuis quelque temps des difficultés à avoir des rapports intimes épanouis. Après avoir essayé sans succès le sexologue, les jeux érotiques et tout ce que la morale autorise, sur les conseils d’un ami déluré, le couple accepte de rencontrer une femme qui pourrait apporter la solution à tous leurs problèmes. Son domaine : le porno amateur.
Cette femme à l’activité très insolite réussira-t-elle à leur faire retrouver le sens du ludique ?
En tout cas, cette soirée ne sera pas sans conséquence, d’autant que des invitées surprises viennent se mêler à cette rencontre surréaliste.
Jean et Cécile avaient à gérer un problème, maintenant ils doivent faire face à une catastrophe.

 


JEAN-LUC LEMOINE AU NATUREL

Description : Jean-Luc Lemoine revient en solo et il a des choses à dire. De ses problèmes personnels, comme son chien le regardant pendant l’acte sexuel, sa copine ultra jalouse ou sa crainte d’avoir un enfant moche en passant par des thèmes plus universels comme l’orientation des jeunes, la solitude ou l’homosexualité, il jette sur notre société son œil toujours cynique et décalé mais surtout furieusement drôle.

De plus, niveau marketing, à l’heure où il est de bon ton de dire qu’on fait du stand up, Jean-Luc va plus loin : il fait des sketchs traditionnels, du stand up mais aussi du sit up (tu racontes ta vie assis face au public), du jump up (tu racontes ta vie en sautant) et du eat up (tu racontes ta vie en mangeant. Éviter les premiers rangs). Et cerise sur le gâteau, tous ses numéros sont bio ! Okay, ça ne veut rien dire mais avouez que ça sonne bien.

Pour voir la bande annonce : http://www.rireetchansons.fr/ ou d'autres extraits ici : http://www.dailymotion.com/ 

 
Quelques photos (merci à Carole de Genlis) :

QUAND LA PRESSE PARLE DE JLL

  

(1) nan, on déconne !  retour

Edito

Plan du site

Dates

Ajouts